Euratech - S1 Ep02 - CITC-EuraRFID

Accueil > blog > Euratech - S1 Ep02 - CITC-EuraRFID

ICQ, Netscape, Altavista, IRC, Copernic, les script kiddies, Altern.org (snif), que de souvenirs ! Depuis que je m’intéresse à l’utilisation de l’argent public dans le domaine du développement de l’Economie Numérique, la nostalgie des débuts du net m’est revenue.

On était loin du Web 2.0. La démocratisation du net n’en était qu’à ses débuts en cette fin des années 90. Et déjà le Nord retentissait par sa créativité avec de nouvelles aventures entrepreneuriales et créatives comme [Banja](http://www.banja.com/home2004/) (site abandonné depuis) de la [TeamChman](http://polygonweb.online.fr/chman.htm). Ce projet remarqué à l’international fut entre les mains d’un investisseur qui n’avait pas compris la pépite qu’il avait entre les mains. Depuis, certains ont rejoint [Ankama](https://fr.wikipedia.org/wiki/Ankama) fierté régionale de la création vidéoludique ou encore Ubisoft géant du jeu vidéo.

Alors que les capitaines d’industrie locaux ne voyaient pas venir la révolution industrielle de la communication dématérialisée, une jeunesse inventait sans pour autant être prise très au sérieux. Aujourd’hui ce petit monde veut prendre sa revanche en attrapant le prochain héro du CAC40 pour l’intégrer dans le schéma de développement interne de l’entreprise et chopper son idée, son concept ou son brevet. Un hub interne. Oui un hub, c’est le terme... Le franglais a pris une ampleur démentielle. On parle de "Cluster" pour dire ensemble de serveurs, "Retail" pour parler du commerce qui ne serait pas dématérialisé. En caricaturant un peu, ça me rappelle ce clip du CSA :^D :

Mais mon propos ici n’est pas de parler de l’appauvrissement du français usuel mais plutôt d’aborder une entité financée par l’argent public : le [CITC-EuraRFID](http://www.citc-eurarfid.com/), Centre d’Innovation des Technologies sans Contact plus communément appelé le Centre des Technologies sans Contact qui se veut être l’un des fers de lance du Web 3.0 des objets connectés.

 ![alt](http://www.euratechnologies.com/content/uploads/2016/02/CITC20logo20quadri20HD.jpg)

Cette petite sœur d’Euratechnologie qui l’héberge participe comme elle au "renouveau économique local". Cette association sans but lucratif a été créée en mars 2009 dans le but, je cite, d’aider et de participer de manière active au développement, à l’intégration et au bon usage des technologies sans contact et de "l’internet des objets". C’est à partir d’une demande publique qu’officie le CITC. Pour ce faire, le Conseil Régional, la Métropole Européenne de Lille, la DRRT (Délégation régionale à la recherche et à la technologie et le FEDER (Fonds européen de développement économique et régional) le financent. Entre 2009 et 2015, plus de 5 millions d’euros d’argent public seront injectés.

Peuvent adhérer à cette asso, des entreprises, les services publics, universités, centres de recherche, écoles d’ingénieurs etc. Les membres de droit sont l’Etat, la communauté urbaine de Lille et le Conseil Régional...

Le Conseil d’Administration est bien fourni lui aussi :

- André-Paul Leclerc, membre de droit pour le Conseil Régional des Hauts de France. Directeur du développement chez Auchan et conseiller régional des Hauts de France affilié à Sens Commun (Manif pour Tous).

- Stéphane Leleu, membre de droit pour l’État. Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie (ministère de la recherche).

- Akim Oural, membre de droit pour la MEL. Adjoint à la mairie de Lille (Parti Socialiste) et conseiller à la MEL (Métropole Européenne de Lille), membre du Conseil National du Numérique.

- Christian Traisnel, vice-président certification et normalisation. Directeur général de [CD2E-Team](www.cd2e.com)

- Didier de Lacretelle, secrétaire. Président du [Concert International ](http://concert-international.com/)

- Mohamed Damak, trésorier. Président de [Geomnia](http://www.geomnia.eu/)

- David Simplot, président. Directeur de Lille Nord Europe [INRIA](https://www.inria.fr/) (Institut national de recherche en informatique et en automatique)

- Olivier Hermand, vice-président utilisateurs. Président de [Leroux](http://www.leroux.fr/)

- Laurent Vitoux, vice-président offreurs et intégrateurs. Délégué régional pour [Orange](http://www.orange.fr/)

- Jean-Paul Blanc, administrateur. Directeur de Plastium (Pôle d’excellence dans les domaines de la Plasturgie et Composites).

- Sophie Tison, administratrice. Professeur et Vice-Présidente Partenariats, Innovation, Valorisation de l’Université Lille 1- Sciences et Technologies

- Axelle Lenglet, administratrice. Cadre bancaire du CIC.

- Jean-Marc Charlemagne, administrateur. Directeur de l’Eau des Eaux du Nord.

- Stéphane Clenet, administrateur. Directeur ENSAM Campus de Lille (Art et Métiers)

- Xavier Barras, administrateur. Directeur Innovations et Technologies de GS1 France (organisme de normalisation)

- Bénamar Bahlil, administrateur. Gérant de Luxant Technologies

- Cédric Hozanne, administrateur. Directeur Général de Natural Security Alliance (Entreprise basée à Euratech, elle œuvre dans le Sans Contact)

- Narendra Jussien, administrateur. Directeur de Telecom Lille (Ecole d’ingénieur regroupant les Mines de Douai et ceux de Lille)

Bel aréopage que voilà !

Mais laissons Chekib Gharbi le directeur du CITC nous expliquer ce qu’est cette association :

La vidéo suivante nous offre un résumé de l’assemblée générale de l’année 2015 :

On y explique les projets mis en place à grand renfort de chiffres sur l’impact positif de l’activité de cette association innovatrice. Le plus intéressant est l’intervention des entreprises qui congratulent le CITC. Plus précisément celle de Mohamed Damak président de la société [Géomnia](http://www.geomnia.eu/). Il nous informe qu’il a créé sa société en 2009 (4mn45). Et chose bizarre, il ne dit pas qu’il est le trésorier du CITC. Il "oublie" de dire que c’est lui, toujours en tant que trésorier, qui a déposé les statuts lors de la création du CITC en 2009 :

Chose encore plus perturbante et c’est peu de le dire, c’est que l’une des premières actions du CITC est de financer Géomnia la société de Mohamed Damak. Elle va permettre à sa société de se développer via l’acquisition d’un outil pointu, un laser de mesure pour l’industrie :

Un article sur le CITC confirme le "partenariat" avec Geomnia :

Le conflit d’intérêt est flagrant. De même pour le détournement de l’utilisation de l’argent public. La gestion associative censée être désintéressée en prend un sacré coup.

Mais le pire est à venir. Le CITC comme Euratechnologies est un des chouchous de la politique de développement de l’Economie Numérique. Les attributions de subventions se font avec une confiance rare. Au point que certaines sont pour le moins interpellantes : la SMARTHOME by CITC à raison de 80 000 euros et le SmartLivingLab M+ by CITC pour 170 000 euros, deux demandes espacées de seulement 3 mois (Délibération n° 20151155 réunion du 6 juillet 2015 et Délibération n° 20152081 réunion du 5 octobre 2015). Si nous lisons la deuxième subvention, nous remarquons qu’elle reprend la construction d’une maison connectée déjà financée 3 mois avant :

>Ce dispositif consiste en la construction puis à l’animation (par le CITC) d’un plateau de trois modules mobiles et modulaires de démonstrations :
• une « maison » (concept initial de la SmartHome, avec des fonctions liées à notre vie quotidienne),
• un « espace public » (avec des fonctions scolaires, de mairie ou d’accueil du public, de gestion d’énergie, de
transport...),
• un espace « entreprises » (avec des fonctions de vente, de gestion, d’achat, de logistique...)

(A lire les 2 délibérations : la [première](http://delibinternet.hautsdefrance.fr/docs_pub/CommissionPermanente/2015/07/06/DELIBERATION/20151155.pdf) puis la [seconde](http://delibinternet.hautsdefrance.fr/docs_pub/CommissionPermanente/2015/10/05/DELIBERATION/20152081.pdf) )

Sommes-nous face à un cas de double financement ?

Là prenons notre air circonspect de rigueur et posons nous quelques questions :

*Comment les techniciens de nos collectivités traitent et contrôlent les demandes et attributions de subventions ?*

*Ces techniciens recoupent-ils les informations données par les demandeurs ?*

*Quels sont les liens entre les techniciens de nos collectivités et les dirigeants qui reçoivent les subventions ?*

De plus, se confirme encore une fois la théorie qui dit que lorsqu’on ne respecte pas le citoyen contribuable, on ne respecte pas non plus le salarié, rouage de ses entités qui vivent de l’argent public. Des plaintes ont été déposées par des salariés contre le directeur Chékib Gharbi qui ferait dans le management affectif et pathogène. Un des salariés subit une diabolisation inouïe, une autre lui reproche un harcèlement moral...
Des méthodes que j’ai bien connues à l’Université Catholique de Lille. L’impunité et le copinage débordent toujours vers les atteintes à la dignité.

Des collectivités locales investies dans le développement économique et un réseau scientifique et industriel de qualité, le tout œuvrant pour l’emploi régional... C’est ce qu’aurait du être le CITC.
Mais pourquoi dans l’agglomération lilloise les grosses histoires d’argent public finissent toujours mal ?

La politique numérique locale subit, elle aussi, le copinage et le détournement d’argent public. Et plus nous nous intéressons au sujet plus nous découvrons avec effarement l’ampleur de l’opacité financière des politique publiques locales de l’ère Percheron/de Saintignon. Et contre toute attente, elle perdure.

Le périple dans les contrées sauvages des baronnies politico-financières ne fait que commencer. Dans l’ombre, des rois sans couronne se gavent pendant que la conscientisation de leurs sujets avance.

**Droit de réponse :**

Comme le permet la loi, Sophie Tison, nouvelle présidente du CITC-EuraRFID souhaite user de son droit de réponse. Voici le texte qu’elle veut voir apparaitre à la suite de cet article.

« Par un article en date du 15 juin 2017, vous indiquez que l’association CITC-EuraRFID aurait « détourn[é] de l’argent public » et que son directeur pratiquerait le harcèlement moral.

La transparence et la rigueur de gestion sont autant d’exigences à hauteur desquelles l’association CITC-EuraRFID s’est toujours efforcée de se hisser. Ses pratiques n’ont jamais été remis en cause, ni par le Commissaire aux comptes qui a validé les comptes sans réserve, ni par la Chambre régionale des comptes qui n’a jamais relevé de supposés conflits d’intérêts ou détournement de fonds.

Rappelons que la Région Nord-Pas de Calais est membre de droits de l’Assemblée Générale de l’association, aux côtés de l’État et de Lille Métropole Communauté Urbaine, qui a donné quitus au Bureau de Gestion.

Par ailleurs, les supposées critiques concernant les pratiques managériales heurtent les valeurs de respect et d’intégration défendue depuis toujours par l’association CITC-EuraRFID. Celle-ci a ainsi pu mettre en œuvre des politiques humaines et tournées vers l’égalité des chances, permettant notamment à des personnes non diplômées, d’accéder à des informations qui leurs permettront d’acquérir des compétences et de construire une carrière.

Mme Sophie TISON Présidente »

**A la vue des rebondissements de cette affaire, tant au niveau des dirigeants du CITC-EuraRFID que des financeurs publics, cela fera l’objet d’un nouvel article. **

**PS musical** : Cet article a été écrit en écoutant des morceaux d’époque Web 1.0 ( ;^D ) dont voici quelques extraits :

Le père de la House : **[Frankie Knucles](https://fr.wikipedia.org/wiki/Frankie_Knuckles)** avec ce morceau d’anthologie : **Your Love** (avec Jamie Principle au chant). Si vous ne connaissez pas ce DJ parti trop tôt, lisez sa bio sur Wikipedia, vous comprendrez l’importance qu’il a eu et a encore sur la musique actuelle.

**Carl Craig et Green Velvet** deux générations de DJ qui collaborent pour un album de qualité pour qui aime l’électro old school avec un zest de nowadays. Le magnifique extrait qui suit a été inspiré par la vague de bavures policières contre les afro-américains. Le titre est évocateur : **Murder Of The Innocent**. L’écoute en devient différente...

Ce génial **Moby** et son morceau en version live, savoureux comme un samedi 12 octobre 1991 à Gand : **Next to the E**

**Freedom Satellite - Trash** extrait de la compile autrichienne Vienna Scientist.

Les tarés psyché des **B52’s** et leur morceau sorti de nulle part **Planète Claire**

Et enfin un extrait disco limpide de GTA Vice City : **Automatic** des **Pointer Sisters**. Comprendront ceux qui prendront l’avion en jeu et qui tomberont sur cette musique. Indescriptible :^D ...

{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}